octobre 10, 2018

Cérémonie/Conférence de presse pour célébrer le Lancement Officiel de Santé Intégrée dans le district de Bassar

Josh

Dans la matinée du 28 août, Santé Intégrée a organisé une cérémonie officielle de lancement de son nouveau programme de Santé Maternelle et Infantile dans le district de Bassar (région de la Kara). Ce lancement vise 5 centres de santé dans ledit district. Il s’agit du premier cycle de la phase 2 du programme SMI qui se déroulera au cours des quatre prochaines années dans 20 centres de santé de la région et desservira 200 000 personnes dans la région.

Photo 1 Trois Agents de Santé Communautaire de Sanda Afohou reçoivent des vélos dans le cadre de la cérémonie et de la conférence de presse qui ont lancé le programme SMI dans le district de Bassar. Elles ont été formées avec 32 autres ASC pendant le premier cycle de la phase 2 d’expansion.

Avant cette expansion, SI avait lancé en août 2015 un programme de Santé Maternelle et Infantile qui a déployé 25 ASC et soutenu 4 centres de santé publics desservant une population de 30 000 personnes dans le nord du Togo. Le programme pilote de trois ans de SI a don né des résultats impressionnants, augmentant de plus de 500 % le nombre d’enfants de moins de cinq ans pris en charge pour des maladies potentiellement mortelles, de plus de 200 % les consultations prénatales et de 90 % pour les accouchements au centre de santé.

La cérémonie a eu lieu à la maternité de Sanda Afohou, l’une des cinq nouvelles zones dans lesquelles Santé Intégrée s’est implantée. Cette expansion emploie désormais 32 nouveaux agents de santé communautaires (ASC), 2 mentors cliniques et couvre près de 40 000 personnes. Santé Intégrée axe ses services sur la réduction du taux de mortalité chez les femmes et les enfants de moins de 5 ans en se concentrant sur les maladies évitables telles que le paludisme, la diarrhée, la pneumonie, l’anémie, la malnutrition, le VIH, ainsi que sur les services de planification familiale.

En plus des membres exécutifs et du personnel de Santé Intégrée présents au lancement, des membres de la communauté de Sanda Afohou étaient également présents et des discours ont été prononcés par le Chef Canton et le représentant du DPS Bassar exprimant leur gratitude pour le partenariat et l’espoir d’un avenir meilleur de la santé dans leur communauté grâce à l’accès à des services vitaux gratuits.

Photo 2 Danielle Boyda, directrice du programme Santé Maternelle et Infantile e SI, discute avant le début de la cérémonie avec les ASC de Sanda Afohou qu’elle a aidé à former en juin.

Les médias étaient présents pour couvrir le lancement et une conférence de presse a eu lieu après la cérémonie. Le directeur national de SI, Christophe Gbleleou, a exprimé son désir d’améliorer les soins de santé au Togo. Il a exprimé en toute confiance ses attentes quant à l’obtention de résultats probants dans les services de santé dans les formations sanitaires et dans les communautés du district de Bassar et ses prédictions ont été accueillies avec de grands applaudissements.

Après le discours de Christophe, le DPS du district de Bassar a fourni des statistiques comparant les données de juin et juillet 2017 et 2018 pour montrer l’impact de SI dans les zones où ils interviennent. Une statistique impressionnante qu’il a soulignée doublait le nombre de consultations cliniques maternelles entre 2017 et 2018. Un progrès considérable a été également réalisé en ce qui concerne le nombre de consultations prénatales et infantiles, qui ont toutes deux triplé en moins de deux mois de présence de Santé Intégrée dans la région.

Un thème clé de l’événement présenté par le DPS lors de son discours était « L’union fait la force ». L’union par le biais de partenariats publics et privés pour créer des interventions de santé efficaces est essentielle pour atteindre les objectifs nationaux de santé du Togo. Santé Intégrée travaille sans relâche en partenariat avec le gouvernement pour atteindre ces objectifs de santé ambitieux, mais réalisables dans le but de rendre le modèle reproductible et disponible pour d’autres populations vulnérables à travers le pays et le continent.

Andrew Lopez, le directeur des partenariats de SI qui travaille en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, a souligné : « Grâce à nos services qui fournissent des soins de santé gratuits aux femmes et aux enfants, les hommes bénéficient également du programme parce que leurs familles sont prises en charge. Même si les hommes ne sont pas pris en charge par le programme, ils ont maintenant les moyens de se faire soigner. »

En plus du lancement officiel du modèle de soins primaires de SI dans le district de Bassar, la cérémonie et la conférence de presse qui a suivi ont également établi officiellement notre changement de nom de notre organisation au Togo pour le nom Santé Intégrée. Ce nouveau nom et cette nouvelle marque représentent l’engagement de l’organisation à intégrer la santé dans chaque communauté et centre de santé du Togo. L’intégration est notre voie vers la réalisation de l’équité en santé et cela, en intégrant les ASC à des centres de santé améliorés pour fournir des soins de haute qualité à la porte de notre patient.