Pour beaucoup, la frustration de ne pas avoir d’opportunités, d’options ou de ressources peut amener à un sentiment d’impuissance. En améliorant le système de santé, nous pouvons redonner de l’espoir en permettant aux gens de reprendre possession de leur santé et de celle de leur famille.

Santé Intégrée fournit l’éducation, les ressources, les traitements et les médicaments nécessaires pour donner aux familles les connaissances et l’opportunité de prendre le contrôle de leur santé. Le désir d’une famille saine est universel ; Santé Intégrée s’efforce de combler l’écart dans les prestations de soins et d’assurer des soins de haute qualité pour faire de ce désir une réalité pour tous et partout.

La Brèche de la Prestation des Soins

L’écart dans les prestations de soins est considéré comme le plus grand obstacle à la santé mondiale. Les obstacles à l’obtention des innovations appropriées, de la technologie, de la formation, des traitements et des médicaments pour les personnes qui en ont le plus besoin coûtent des vies. Près d’un enfant sur dix ne vivra pas jusqu’à ses cinq ans – un taux quinze fois plus élevé que celui des pays développés. En 2018, L’UNICEF a désigné le Togo comme le 15e lieu le plus dangereux au monde où un enfant pouvait naître. Mais les cinq principales maladies les plus meurtrières pour les enfants au Togo – le paludisme, la diarrhée, la pneumonie, le VIH et la malnutrition – sont toutes facilement évitables et traitables avec les ressources appropriées.

Il y a encore des améliorations à mettre en œuvre au Togo pour permettre au système de santé de fournir des traitements efficaces aux femmes et aux enfants dans le besoin. Malgré des avancées louables grâce aux efforts du gouvernement togolais et ses partenaires, des grosses défaillances demeurent dans le système des soins primaires dans une grande partie du pays, y compris les ressources humaines, le matériel et la formation. En conséquence, 70 % de la population du Togo, soit plus de 5 millions de personnes, vit sans accès à des soins de santé. Santé Intégrée a développé un modèle qui réduit considérablement la mortalité infantile en améliorant la façon dont les soins de santé primaire sont dispensés.

Le modèle de Santé Intégrée prouve que les communautés peuvent transformer la dynamique de prestation des soins de santé. Les agents de santé communautaire comblent l’écart des soins de qualité en apportant un traitement à domicile. Nos rénovations cliniques offrent un cadre digne qui fournit de l’espoir aux patients. Le renforcement des capacités des infirmiers, sages-femmes et gérants de pharmacie leur permet d’offrir des soins de santé de qualité. Nous assurons l’équipement renouvelé, des médicaments, les améliorations de l’infrastructure et la gestion de la chaîne d’approvisionnement, afin que les prestataires de soins disposent des outils nécessaires. Enfin, nous éliminons les obstacles financiers en supprimant les frais de soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

DES DÉCÈS ÉVITABLES DANS DES COMMUNAUTÉS DÉFAVORISÉES

Imaginez-vous être la mère d’un enfant malade au Togo.
Votre petit souffre, la vie le quitte, mais il n’y a pratiquement rien que vous puissiez faire pour changer son destin.

Pire encore, le mal dont il souffre est évitable et traitable à un coût très bas, mais qui n’est toujours pas à votre portée.

Pour de nombreuses mères au Togo, ce scénario est un fait tragique de la vie. Les cinq principales maladies les plus meurtrières d’enfants au Togo – le paludisme, la diarrhée, la pneumonie, le VIH et la malnutrition – sont toutes facilement évitables et traitables. Elles peuvent être gérées à un coût très faible, mais elles continuent de prendre inutilement des vies.

Au Togo, une grande part des infrastructures sanitaires du pays est érodée. Pour diverses raisons, les organisations internationales d’aide se sont retirées du pays, laissant les Togolais abandonnés et souffrants. Santé Intégrée est l’une des plus importantes ONG internationales qui sont restées opérationnelles dans le pays à avoir fait ses preuves. Elle est particulièrement bien placée pour renverser cette tendance, éliminer les obstacles aux soins et mettre un terme aux décès évitables.